Une sensation auditive

L'acouphène est une sensation auditive perçue par la personne elle-même et ce, sans stimulation acoustique extérieure. Les sons entendus peuvent être de différentes natures : des sons purs graves (bourdonnements) ou aigus (sifflements) continus ou pulsatiles etc.

 

Cependant, les sons perçus par le sujet sont le plus souvent complexes et peuvent être apparentés par exemple à une sonnerie, un sifflement, un bruit de vapeur, de moteur, un grincement, un

grondement, un chuintement, un chant de cigale...

 

Ils peuvent être permanents ou intermittents, de faible ou forte intensité et quelque fois s’intriquer les uns avec les autres. Les sons peuvent être entendus dans une oreille, dans les deux oreilles ou d'une manière diffuse « dans la tête ».

Deux formes

 

Ce phénomène étrange peut être expliqué par le fonctionnement très complexe du système auditif, quand il aurait alors un fonctionnement pathologique ou inadéquat, mais le problème peut aussi provenir  d'autres structures cérébrales plus ou moins associées avec le système auditif (les zones de projection de la douleur, de l’émotion, du stress, etc.).

Par ailleurs, il ne faut pas négliger les acouphènes dits somatosensoriels qui prennent leur origine au niveau des tensions musculaires des régions mandibulaires et/ou cervicales.


On en distingue deux formes selon qu'elles peuvent être ou non entendues par d'autres personnes que celles qui en souffrent.

 

Les acouphènes dits objectifs : Ils peuvent être entendus par l'examinateur, il s'agit de cas très peu nombreux dans lesquels les bruits entendus résultent soit d'anomalies vasculaires (bruits pulsés synchrones du rythme cardiaque) soit de contractions anormales des muscles de la sphère oto-rhino-laryngologique (ORL) soit de défauts structuraux de l'oreille interne.

 

Les acouphènes subjectifs : ils représentent la très grande majorité des cas d'acouphènes. Ils peuvent provenir de l'oreille interne et de tout le long des structures auditives centrales jusqu'au cerveau et ne sont entendus que par le patient.

Peuvent être incriminées également les structures stomatosensorielles (rachis cervical-articulation temporomandibulaire..) mais aussi le système nerveux central ou les affections cardio-vasculaires, métaboliques etc.). L’acouphène subjectif n’est pas une hallucination auditive.

L’acouphène, qu’il soit objectif ou subjectif, est un symptôme qui peut provenir d'une grande diversité de causes possibles.

Illustration de la sensation auditive liée à l'acouphène. Crédit : iStock/Getty Images

Acouphènes > définition

© 2016 Institut méditerranéen de recherche et de traitement des acouphènes (IMERTA)

Centre médical Clairval -  4e étage - Rue 317 Bd du Redon - 13009 Marseille

Contact   ı   Crédits & copyright   ı   Conditions générales d'utilisation